Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 10:55

Voici un article court, peu rédigé, mais qui donnera peut être quelques idée à un mec couillu ou une femme de poigne qui aurait le courage de faire ce qu'il faut suite à son élection en tant que président en 2012. Des idées pour certaines très simples, pour d'autres plus complexes à mettre en place, mais qui harmoniseraient, simplifieraient, redynamiseraient notre économie, via plus d'équité, plus de sécurité et plus d'égalité.

 

- Un seul organisme social : Fusion de la Caisse d'Allocations Familiale, du Pôle Emploi, de la Sécurité Sociale et des organismes de prévoyance et d'indemnisation sociale. Le but étant d'éviter la fraude par plusieurs dossiers régionalisés ou falsifiés d'un organisme à l'autre, mais aussi que le global des prestations offertes sous forme de dons ou de réductions, ne mette jamais personne en position de devoir refuser un travail car il y perdrait en train de vie. Bref, replacer indirectement le travail au coeur du financement du ménage, sans qu'aucune exception ne soit possible. L'arsenal législatif devrait d'ailleurs être adapté afin de simplifier encore l'intégration des handicapés, des jeunes sans expérience et des séniors.

 

- Taxer pour ré-inductrialiser : Coût d'arrêt à un monde sur-mondialisé et sur-libéralisé, cette proposition invite à créer une taxe adaptative ayant pour résultat final qu'un produit fabriqué à l'étranger et vendu en France doive systématiquement être vendu au moins 20% plus cher que le même produit fabriqué au sein de nos frontières. A l'avenir, quand les pays européens auront harmonisé le droit du travail, étendre cette taxe aux produits fabriqués hors UE et non plus hors France. Ainsi, tout constructeur aurait tout intérêt à produire et assembler en France plutôt qu'ailleurs pour préserver ses marges notre marché.

 

- Des prix au fixing d'état sur les produits de première nécessité : Parce qu'il n'est pas admissible que des gens crèvent de faim dans un pays comme la France et que des associations soient obligées de servir des millions de repas chaque année, il faudrait une fixation des prix des matières premières alimentaires (riz, blé, ...) par l'état et des principaux produits finis (pâtes, farines, ...). Cela passe évidement par une régulation forte des marchés de matières premières, voire par l'interdiction (à négocier) au niveau international de la spéculation alimentaire.

 

- Une meilleure distributivité des revenus du travail : Parce que la pyramide ne tient pas sans une bonne base solide et rigoureuse, il semblerait de bon aloi de limiter les plus haut salaires au regard des plus bas, par un facteur maximum au sein d'une même entreprise (par exemple un facteur 15, qui me semble permettre des salaires confortables en haut lieu sans aller dans les salaires insultants servis dans certains grands groupes). Ainsi, si l'employé temps plein le plus mal payé touche 1000€ net, le mieux payé ne l'entreprise ne peut toucher plus de 15 000€. Les primes, stock-options et tout autre avantage en nature seraient soumis au même fonctionnement afin d'éviter un report des salaires actuels sous d'autres formes.

 

- Des libertés fondamentales renforcées : qu'il s'agisse de défendre la liberté d'expression, de la presse, de culte, ou encore un internet non régulé, il faut absolument légiférer pour que notre pays reste en phase avec les besoins de ses citoyens. Licence globale pour le culturel et abolition de l'hadopi, avantages fiscaux pour la construction de lieux de cultes mais sans que l'état ne participe financièrement à AUCUNE religion (état laïque, rappelons le), sanctions exemplaires pour les personnes qui tentent de censurer la presse, l'impossibilité législative de réduire les déplacement des citoyens (couvre feu, ...). Bref, je pense que vous aurez compris l'idée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tytenite - dans Politique
commenter cet article

commentaires