Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 17:23

 

http://www.memoclic.com/medias/var/2009-39/cable_reseau.jpgBonjour à tous !

Voici une nouvelle fois un billet qui va vous prendre de longues minutes de votre temps si vous souhaitez le lire totalement ... Mais après tout je ne vous force pas ^^

 

Aujourd'hui, je m'attaque à un vaste sujet, la neutralité du net ... Sur fond de lancement de la Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet), du vote de la loi lopsi 2 (La loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure) ou des accord commerciaux tendancieux comme Google/AT&T ou Orange/Deezer, ou encore l'affaireCR3BOR/Majors du disque, la question de l'avenir de la neutralité du net est réelle, et le débat global nécessaire si l'on souhaite préserver ce facteur qui a été à l'origine du net civil.

 

 

Neutralité : bien comprendre le concept et toute sa porté

 

Avant toute chose prenons ensemble quelques minutes pour parler du concept de neutralité en lui même, ce qu'il implique, les travers qu'il peut engendrer, et la porté qu'une limitation peut induire, en bon comme en moins bon.

 

Actuellement, le net repose sur un principe que l'on pourrait qualifier de fondamental : la neutralité. Cela implique que les données qui transitent sur le réseau ne doivent subir aucun filtrage, aucune limitation, aucune modification ou altération partielle ou totale entre l'émetteur et le destinataire. Mais plus encore, il s'agit de traiter l'ensemble des données de la même manière. Dans l'absolu donc, un mail du président de la république ne doit pas être acheminé plus rapidement que celui que Mme Michu va envoyer à ses petits enfants pour leur montrer qu'elle sait maintenant mettre une image en pièce jointe, quelque importance que revête le premier sur le second.

 

Voila pour le principe de base. Néanmoins, cette neutralité nécessite un encadrement. Et il y a aussi pas mal de choses qui, en ce moment, vont à son encontre. Petite revue de détails.

 

 

http://media.paperblog.fr/i/353/3535953/lhadopi-fait-pub-peages-dautoroute-L-1.jpegHADOPI et LOPSI 1 et 2 ou la répression et le filtrage au nom de la loi (mais surtout au nom du fric en fait …)

 

Hadopi, ha, comment ne pas en avoir entendu parler ? Pour faire simple, le but est de rendre aux Majors du disque et de l’industrie cinématographique, le contrôle sur leurs produits piratés par tous les petits tipiak (c’est des pirates !!) de l’internet …

Commençons donc par étudier le résonnement de ces messieurs et dames, politiques et majors, ainsi que leur connaissance des nouvelles technologies.

 

http://www.upformusic.com/fr/wp-content/uploads/2010/07/negre_1.jpgPour ne prendre que quelques exemples, nous avons ce chers PDG d’Universal, Pascal Nègre, qui nous montre à quel point le net, son fonctionnement et la dématérialisation des produits culturels (sisi ya de la culture chez Universal aussi … Jvous assure, faut juste bien chercher parmi l’immense masse de soupe et autres productions aseptisées) lorsqu’un journaliste l’interroge et lui dit que aujourd’hui il n’y a plus de frontières et que tout le monde peut prendre à tout le monde ce qui l’intéresse par le P2P, Pascal nègre répond ainsi : « Ça ne se passe pas comme ça. C’est-à-dire que, Dieu merci, c’est pour ça que le Peer-to-Peer fonctionne, c’est que quand vous cherchez un titre, Dieu merci, il est pas très loin de chez vous. Parce que si vous allez le télécharger au Japon, avant que vous atteigniez le Japon et qu’il revienne, vous allez mettre trois jours avant de le télécharger. Et clairement on l’a vu nous, quand à un moment donné, on a fait fermer un certain nombre de serveurs sur Emule, on a vu que pendant une semaine, c’était beaucoup plus long pour télécharger et beaucoup plus compliqué. Donc voilà. ».

C’est ainsi que dans le monde des bisounours de Pascal, quand je joue à OGame, j’ai de la chance que les serveurs soient en Belgique, car si GameForge Production hébergeait ses serveurs au Canada, je devrais attendre quelques jours avant de savoir si mon ordre est passé !! Donc mon Pascalou, n’oublie pas ce que tu as dis quand tu devras retourner aux USA pour affaire : les sites gouvernementaux avec les infos, ils sont aux USA, ça fait à peut près aussi loin que le Japon, alors anticipe bien !

 

Dans la même branche, nous avons le syndicat des auteurs et compositeurs belges (ne riez pas, il y en a ! Spèce de méchants ^^) et son analyse des débits enregistrés sur les plus gros consommateurs de bande passante en Belgique.

Premier constat, les bougres de la ligue anti-Tipiak sont restés en CP/CE1 pour ce qui est des mathématiques. EN effet, si vous avez téléchargé 700Mo de données, c’est que vous avez téléchargé 1 film ET 20 chansons, et non pas l’un ou l’autre.

Second constat, ils ont une vision orientée et tronquée puisque les plus gros utilisateurs de bande passante de l’utilisent bien sur que pour pirater … Exit les utilisations professionnelles, les visionnages Youtube et compagnie en HD, les sites de streaming porno, les vision conférences, les téléchargement légaux sur les sites d’éditeurs de logiciels ou les plateforme comme Steam, ou encore les échanges de données type programme en cours de développement basé sur des licences libres (type GNU Linux par exemple), ou plus simplement les photos perso en RAW hébergées sur des serveurs distants tels Picasa ou FlickR … Nan Nan et Nan !! C’est tous des tipiak et ils piratent les œuvres des auteurs belges !!!! No comment …

 

Autres exemples, en politique cette fois, avec Henri PLAGNOL, Député UMP du val de Marne qui nous explique le P2P : « il s’agit de s’adresser par toutes les technologies possibles, à d’autres personnes qui sont dans la même situation que vous. Donc c’est très positif et il faut l’encourage ! » Répondait-il à la journaliste de backchich.tv. C’est clair, c’est précis, et ça nous montre bien que ce député pro Hadopi sait de quoi il parle quand il vote pour la loi …

 

Jean-Pierre GRAND, au micro de la même journaliste était quand à lui plus réaliste quant à ses connaissances du P2P ou du Streaming, arguant qu’il parle Français pour excuser cette ignorance. Il votera tout de même pour la loi Hadopi … en connaissance de cause, n’en doutons pas !

 

http://robert-marmoz.blogs.nouvelobs.com/media/01/01/0c1e7d8a19f9c0b2f62504dbe9996910.jpgPour Dominique PERBEN, ce qu’est le Peer To Peer est très vague. Il a le mérite de le reconnaitre, mais n’en dira pas plus à un autre journaliste de Backchich.tv. Il votera quand même POUR Hadopi.

 

Claude GOASGUEN, député UMP également, votera pour quelques minutes après avoir avoué qu’il ne savait pas ce qu’est le P2P.

 

Jean Tibéri élude la question en ne comprenant pas le rapport de la question avec la loi Hadopi qu’il s’apprête à voter.

 

Bon, il faut rester honnête, ces cas sont à mettre en face d’autres politiques qui savent très bien ce qu’est le P2P … mais dans la majorité des cas, ces derniers ont voté contre … Une constatation riche de sens !

 

Voyons maintenant ce qu’impliquent les lois HADOPI et LOPSI au niveau du concept de neutralité du net.

 

Le principal problème de ces lois aux yeux de la neutralité c’est justement de la retirer du circuit. HADOPI, c’est vous supprimer le net si vous êtes convaincu de téléchargement illégal. Enfin, convaincu, il faut le dire vite, car vous serez présumé coupable (et oui, pour les juristes qui nous lisent on renverse sans vergogne la charge de la preuve) simplement si les données illégales ont transité par votre adresse IP (adresse qui permet d’identifier une connexion internet sur le réseau). A vous ensuite de prouver que ce n’est pas vous et que votre ligne a été piratée (par wifi par exemple) par un tiers. Mais histoire de vous enfoncer un peu plus, on vous rajoute un petit truc sympa : le défaut de sécurisation de ligne. Si ce n’est pas vous, c’est vous quand même, vous aviez l’obligation de sécuriser votre ligne afin que cela n’arrive pas … Et c’est vrai que les démonstrations qui prouvent que les cryptages actuels tiennent entre quelques minutes et quelques heures face à un hacker n’ont pas d’impact sur un tel concept. Et, bien sur, le fait que des tutoriels existent et permettent à chacun de devenir hacker de wifi n’en a pas non plus … Bienvenue dans la dictature répressive de Monseigneur SARKOZY !

 

http://i402.photobucket.com/albums/pp110/dazibaoueb/n5799189499_7895.jpgQuant à LOPSI 2, elle apporte la très belle notion de filtrage du web, au nom de la répression pédophile et autres choses du genre … Quelle belle excuse pour ce chevalier blanc pas si blanc que ça …

Aujourd’hui, des outils existent pour lutter, et de façon plus large, contre ce type de contenu. Je pense par exemple au portail d’alerte PHAROS qui permet à tout internaute de donner l’alerte sur des contenus de site jugés inappropriés, qu’il s’agisse de pédophilie, de viol, de violence ou d’avilissement de l’Homme, d’antisémitisme, … Voila un vrai bon système : neutralité absolue du net + et enquête, et répression s’il y a lieu, sur les sites aux contenus illicites. Etendu à tout contenu illicite, piratage d’œuvres culturelles et sous couvert de la propriété intellectuelle inclus, on aurait un net libre mais un respect de la loi et une répression des vrais contrevenants, ceux qui mettent en ligne les contenus et facilitent leur partage …

Seulement voila, il faudrait enquêter, remonter les réseaux, mener des collaborations internationales, … Ca couterait cher et ça ne rapporterait pas assez aux majors, véritables organisations de racket agréées, une vrai mafia légalisée !

Mais pire que tout, la facilité déconcertante avec laquelle LOPSI 2 est passée pose la question de la dérive du filtrage : LOPSI 3 sonnera t elle l’aune du filtrage des sites de l’opposition ou des médias un peu trop libres qui refusent de se soumettre à notre ministre de l’information ? L’arrivée d’une gigantesque liste blanche en somme, comme les filtrages d’entreprise, mais à l’échelle de tout un pays, où chaque site nécessite un accord pour être accessible … avec pourquoi pas une redevance liée au maintient de cet accord afin de résoudre au passage une partie des problèmes économiques étatiques ? Nous n’en sommes pas passé loin lors de LOPSI 2 … alors attendons nous à tous pour LOPSI 3 et consorts !

 

 

Les accords commerciaux sur le web, ou comment la neutralité prend du plomb dans l’aile au nom de gros sous

 

google-att-logo.jpgLa plus ancienne des actualités révélatrice de cette mutation de la neutralité qui a lieu sous nos yeux impuissants, c’est celle qui lie Google et AT&T. Le premier est bien connu sous nos contrés, il s’agit du géant de la recherche internet et autres services web. Le second l’est un peu moins du néophyte, il s’agit du plus gros opérateur en téléphonie mobile et Internet sur le marché américain.

L’accord conclu entre les deux géants n’est autre que la priorisation des contenus au sein du réseau AT&T, moyennant finance. Plus clairement, AT&T garantie que les données en provenance des serveurs de Google bénéficieront d’une priorité d’acheminement en cas d’engorgement du réseau, mais en échange Google paye pour ce service. C’est un renversement complet face à la neutralité du net dont Google prône (prônait ?) le plus grand respect …

 

Autre cas, mais inverse celui là : celui de l’opérateur Allemand CR3BOR face aux contenus issus des serveurs des majors. Son PDG a annoncé que désormais, si les majors voulaient que leur contenu passe par le réseau de CR3BOR (le même opérateur internet que celui qui avait offert un refuge à ThePiratBay, ndlr), ils devraient s’acquitter d’une sorte de redevance. Sans ça, leurs données de téléchargement « légal » devront emprunter un autre chemin.

Minime dans ses effets, puisque les données en questions sont minoritaires et trouveront facilement une route sur les autres réseaux des autres opérateurs, cette annonce permet de mettre en exergue les dérives qui peuvent avoir lieu si l’on touche à la neutralité du net. Imaginez que demain Wikipedia, pourtant gratuit et collaboratif, doivent s’acquitter de 1€ par personne qui se connecteront sur son site en plus des frais de serveurs et autres frais divers … Ce genre de fonctionnement peut apporter la mort des sites personnels, des sites associatifs ou encore des médias indépendants !

 

http://www.buzz-anoo.com/wordpress/wp-content/uploads/2010/07/Orange-et-Deezer.jpgDe tells exemples peuvent alors laisser planer de sacrés doutes quant à d’autres fusions ou accords entre acteurs du culturel et du numérique ! On peut penser à l’acquisition par Orange du site de musique en streaming Deezer et le risque potentiel, en plus de la ristourne actuellement accordée sur le service Deezer Premium aux clients orange, de voir une priorisation des contenus sur le réseau internet mais aussi mobile de l’opérateur télécom français. Imaginez vous dans quelques années, écoutant votre musique via internet sur votre smartphone, et paf, coupure. Un rapide coup d’œil sur votre téléphone, du réseau SFR, vous indiquant qu’ « en raison de votre opérateur et de la charge actuellement demandée aux serveurs Deezer, votre réception est interrompue. Pour ne plus rencontrer ce genre de problème, l’équipe de Deezer vous invite aimablement à vous rendre dans une boutique orange et à souscrire à l’option Deezer priority pour la modique somme de 9€99 par mois pendant 3 mois. Merci de votre compréhension. »

 

Tout cela me laisse songeur ………………………….

Partager cet article

Repost 0
Published by Tytenite - dans Technos
commenter cet article

commentaires

Matthieu 23/09/2010 01:03



Si toi aussi Hadopi t'embete :


http://www.pcinpact.com/actu/news/59244-hadopi-modele-lettres-suspension-internet.htm



Tytenite 23/09/2010 07:17



Bien le lien, ça pourra en aider certain :D



Matthieu 23/09/2010 01:02



D'accord sur le fond, monde capitaliste quand tu nous tiens...La politique est régie par les grands conseils d'administration et le Medef, et les lois ne peuvent jouer qu'en leur faveur...Hadopi
en est un bel exemple...


Pourquoi Vivendi recoit tous les ans 500Millions du fisc francais ? va savoir...Pourquoi la fusion GDF-Suez est passée comme papa dans maman avec des actionnaires qui se sont fait des couilles en
or ? va savoir... Pourquoi on va racheter 11 raffal pour 800 millions ? va savoir...(ah si Serge Dassault est un des meilleurs bienfeteur de l'UMP et va racheter 'Le Parisien' pour faire plaisir
à Sarco...)


 


Bref tout ca pour dire que tout ceci n'est que la partie immergée de l'iceberg dont 99,99% de la population ne mesure pas l'impact avec leur petit cerveau de mouton....



Tytenite 23/09/2010 07:17



^^



Glorfindel 18/09/2010 19:07



Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ! : j'ai tout lu, mais je n'ai rien compris ! Sans doute mon éternel problème de Cerf Volant !


D'accord (évidemment) pour la neutralité; mais, était-elle assurée avant par un texte, Loi ou Accord, international ? Si OUI, l'affaire est plaidable devant la Cour ad'hoc .... Si NON, on
l'a dans le ..... DOS ! Mais, QUID dans tout ça de la protection de la propriété intellectuelle et artistique ? Es-tu contre ? 


Bonne "faim" de OuiQuande ...


 


 






Tytenite 23/09/2010 07:21



Non, malheureusement rien n'imposait légalement la neutralité du net, c'est bien là tout le problème.


Je ne suis pas contre la protection de la propriété intellectuelle, mais quand les artistes eux mêmes (pas les gros multi millionnaires, les normaux qui sont pas super connus) se rebellent contre
les maisons de disque et les société de répartition des droits qui l'essentiel des revenus pour eux (alors que c'est l'artiste qui est au coeur de tout ça), c'est la preuve qu'il faut revoir les
choses en profondeur ! Il y a trop de lobbys et de "mafias légales" dans la boucle et pas assez d'équité dans la répartition pour le vrai créateur de contenu culturel ;)