Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 16:16

Pensez à lire les épisodes précédents dans l'ordre afin de vous faire une véritable idée de notre périple et à vous abonner à ce blog pour ne pas rater les épisodes au moment de leur mise en ligne, et les photos qui les illustreront !!

Seuls les abonnés auront une grande facilité à trouver les épisodes bonus de ce voyage !

 

Après une nuit dans notre agréable camping, nous prîmes la direction de l'Autriche.

 

Quelques constats d'ordre général là encore, mais sur les autrichiens.

 

Premier constat, ils sont encore plus forts que les suisses en feux de signalisation. Car si en France, nous avons des radars de feu rouge, qui flashent parfois au orange et nous emmerdent bien, ici, tout est fait pour ne pas vous prendre en traitre, et être pédagogique. En effet, le feu vert se met à clignoter plusieurs fois avant de passer au orange puis au rouge. Il n'y a donc plus aucune excuse de le griller. Et pour le redémarrage, comme en suisse, petit feu orange avant le vert, afin d'anticiper le redémarrage.

Second constat, les autrichiens doivent pas avoir le même trou du cul que nous ! C'est en tout cas ce que nous apprennent rapidement leurs cuvettes de toilettes ! Parce que le trou, chez eux, il est devant. Ainsi, quand on pisse, parlons des choses de la vie, ça fait du bruit, c'est désagréable, et on peut pas l'éviter. Mais pire encore, quand on fait caca, bah ouais, c'est naturel, pas de honte, et bien ça tombe sur un genre de rebord pas très profond, afin que lorsque l'on veut s'essuyer, on y mette irrémédiablement les doigts dedans si l'on n'est pas extrêmement attentif à ce que l'on fait. Bref, les chiottes en Autriche, t'y vas que si t'es chiche !

Troisième chose, les autrichiens, ça aime bien leurs maisons. Elles sont super grandes (genre on pense que la taille moyenne doit bien être dans les 200m²), ça adore construire des extensions, des étages supplémentaires (parce que c'est vrai que 200m² c'est quand même un peu juste, voir même limite ridicule), et surtout, ça adore peindre la façade en couleur, la maintenir super propre, et peindre les entourages des fenêtres pour que ça fasse plus chic. Ainsi, pour le touriste français, ça donne méga envie. On voit tous les 10 mètres une pure baraque qui nous fait baver, rêver, regretter d'être français et de devoir s'endetter 25ans pour une maison somme toute beaucoup plus normale et aux dimensions bien moins généreuses.

Quatrième chose, les autrichiens adorent faire des aires d'autoroute qui déchirent, avec des jolis décors et des trucs typiques.

Enfin dernier constat, on est vraiment des vaches à lait en France. Parce l'autoroute en Autriche, c'est 7€ les 10 jours en illimité ! C'est autoroutes propres et au bitume de qualité malgré ce prix d'ami. C'est aussi un coup de la vie moins important, mais nous y reviendront avec notre visite d'un Mc Do et nos tablettes Milka.

 

Arrivés à la première ville qu'est Feldkirch, nous pensions nous y arrêter pour un peu de tourisme, la ville étant qualifiée par les connaisseurs d'agréable.

Néanmoins, après une petite pause repas, notre passage par les axes principaux ne nous ont pas convaincus de nous y arrêter. Nous avons donc préféré poursuivre en direction de la ville d'Innsbruck, que nous savions vraiment jolie.

 

Photos ici : Photos : Ici photos.

 

Arrivés sur place, nous trouvons refuge pour notre voiture, dans le frais parking souterrain de l'hôtel Hilton, ce qui fût un soulagement aux vues de températures extérieures.

 

Dès la sortie, surprise avec une jolie fontaine originale.

En effet, la grosse boule de marbre y est maintenue en "lévitation" par l'eau sous pressions injectée en dessous. Il est donc possible de jouer avec, de l'arrêter, de la faire tourner dans le sens de son choix.

 

Photo ici : Photos : Ici photos.

 

Passé ce petit moment de gaminerie, nous reprenons la visite de la ville par la place juste en face, toute en grès blanc (enfin on pense), superbe, avec des petits jets d'eau et une porte de l'époque de l'empire (enfin, on pense aussi ...).

Après quelques photos, nous prenons une première pose amplement méritée vue la chaleur accablante, dans un petit magasin dénommé très astucieusement "baguette". Les français gourmands que nous sommes n'en avaient pas besoin de plus pour succomber et y entrer.

4 pâtisseries (pas chacun, nous sommes resté raisonnables) et deux boissons plus tard, nous ressortons, avec le sentiment d'en avoir eu bien plus pour notre argent que nous n'en aurions eu en France.

 

Passage par une seconde porte, et quelques photos, ainsi que par la carterie pour y acheter quelques cartes postales.

 

Après plusieurs rues décevantes, nous décidons de rebrousser chemin en direction d'un clocher visible à l'opposé.

Grand bien nous en prit car nous tombâmes sur la place principale, avec un fontaine pour faire boire les chiens, une gentille madame qui nous donna une gamelle de fortune pour nous simplifier la vie, et une très belle église, là encore richement décorée. Mais plus encore, c'est ce quartier ancien, avec ses petits commerces, ses arcades, ses façades colorées et typiques, qui nous a séduit.

Nous avons arpenté ainsi quelques rues avec grand plaisir, et surtout nous avons réussi à trouver facilement l'office de tourisme pour avoir un petit plan. D'ailleurs n'allez pas au magasin qui est en face (par la même entrée), car il est tenu par une vieille peau aigrie et grincheuse, qui n'a visiblement aucune fibre commerciale, ni même plus aucune humanité !

 

Retour à la voiture pour consulter notre nouveau meilleur ami le GPS qui sait tout, afin de trouver un camping pour la nuit.

Nous prenons là encore le plus proche et partons à sa recherche. Nous arrivons sur les hauteurs de la ville assez rapidement, près d'un très beau plan d'eau accessible depuis le camping. Nous nous y installons, sans préciser que nous avons deux chiens. Et nous avons bien fait, car sur les deux mois d'été, c'est la seule période de l'année où ils sont normalement interdits !

Comme nos poilus sont sages et silencieux, nous avons réussi à passer la nuit, sans délation et sans nous faire remarquer.

Nuit orageuse, venteuse, un peu peur quand même, car ça tonnait fort.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tytenite - dans Carnet de voyages
commenter cet article

commentaires

Julien G. 22/08/2011 18:04



Je reviens d'Autriche mais j'ai pas eu les mêmes problèmes de toilettes que toi !


A bientôt.


JG



Tytenite 22/08/2011 18:20



^_^



clio48 06/08/2011 20:55



Bonjour Tytenite .


Je suis abonnée à ton blog mais en ce moment , je ne sais pas ce qui se passe , de grands panneaux bleus avec " Echo  Stan  " bouchent tout  , sur tous les blogs où je vais !


Je reviendrai lire le récit de tes voyages ainsi que le voir les photos plus tard .


A bientôt . Amicalement .






Tytenite 07/08/2011 11:01



Là je ne sais pas d'où cela peut venir :'(